Les modes de financement

Les prestations effectuées par Autonom'services vous permettent de bénéficier d'une réduction d’impôt ou d'un crédit d'impôt de 50 % dans le respect des règles fiscales, sur les dépenses engagées sur l'année.

(Déduction faite des aides que vous recevez pour vous aider à prendre en charge les frais)

Allocation Personnalisée d'Autonomie (APA)

Elle est destinée à couvrir en partie vos dépenses de toute nature si vous avez besoin d'aide pour accomplir des actes essentiels de la vie ou si votre état nécessite une surveillance régulière. L'APA à domicile est attribuée, sous certaines conditions, par le conseil général.

Dossier de demande disponible en mairie au CCAS ou au CLIC, ou encore sur internet en téléchargement sur le site du Conseil Général du Département.

Prestation de compensation du handicap (PCH)

Destinée à financer les besoins liés à la perte d’autonomie, définis par la MDPH (Maison Départementale pour la Personne Handicapée).

La PCH couvre les aides humaines, matérielles, techniques, spécifiques ou exceptionnelles et animalières.

Chèque emploi service universel (CESU)

Il est en vigueur depuis le 01 janvier 2006 et se présente sous différentes formes :

- le Cesu "déclaratif" permet au particulier employeur de déclarer la rémunération de son salarié sur Internet (www.cesu.urssaf.fr) ou au moyen d’un volet social contenu dans un carnet ou dans un chéquier emploi service universel (délivré par votre banque),

- le Cesu préfinancé est un titre de paiement à montant prédéfini. Il est financé en tout ou partie par une entreprise, un comité d’entreprise, une mutuelle, une caisse de retraite, une collectivité territoriale. Il sert à rémunérer un salarié à domicile, une assistante maternelle agréée, un prestataire de service ou une structure d’accueil (crèche, halte-garderie, ...). En cas d’emploi d’un salarié à domicile, le particulier doit déclarer sa rémunération sur Internet (www.cesu.urssaf.fr) ou au moyen du volet social Cesu.

Allocation aux adultes handicapées (AAH)

Offrant un revenu minimum aux personnes handicapées de plus de 20 ans ou de plus de 16 ans si elles ne sont plus considérées comme étant à charge pour le bénéficiaire des prestations familiales, et si elles sont atteintes d’un taux d’incapacité permanente d’au moins 80 %, ou compris entre 50 et 79%  avec une restriction substantielle et durable d’accès à l’emploi du fait du handicap.

Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA)

C'est une allocation destinée aux personnes âgées disposant de faibles revenus en vue de leur assurer un niveau minimum de ressources. Elle remplace le minimum vieillesse depuis 2006.

Le bénéfice de l'ASPA est ouvert aux personnes âgées d'au moins 65 ans.

Dossier de demande disponible en mairie CCAS ou CLIC.

Prestation de plan action personnalisé (PAP)

C’est un dispositif de conseils, d'aides financières et matérielles qui donne aux retraités les moyens de continuer à vivre chez eux dans les meilleures conditions possibles.

Il est destiné aux retraités du régime général qui sont encore autonomes mais qui ressentent le besoin d'être aidés à leur domicile en raison de leur état de santé, de leur isolement ou encore des conditions de vie dans leur logement.

Le plafond annuel du plan d'actions personnalisé est fixé à 3 000 euros par bénéficiaire. Il comprend la participation de votre caisse régionale et votre participation qui dépend du niveau de vos revenus et peut varier entre 10% et 73%.

Les autres aides

- Le Fond d'action sociale des caisses de retraite et mutuelles : les caisses de retraite ou les mutuelles disposent d'un fond d'action sociale des caisses de retraite que vous pouvez solliciter dans certains cas (maladie, accident, sortie d'hôpital, ...). Renseignez-vous auprès de votre caisse de retraite ou de votre mutuelle.

- Les réductions d'impôts : les services à la personne peuvent donner lieu à une réduction d'impôts sous certaines conditions.

Les commentaires sont fermés.